tarn-garonne LE TARN – ET – GARONNE

Balade vinotouristique Sud-Ouest

maintenant appelé NOUVELLE AQUITAINE

 Extrait du roman LE CERCLE DIVIN

Auteur Thierry Tougne

Le Tarn et Garonne

 Jadis je me suis longtemps posé la question : n’y avait-il pas trop de mots pour poster ce message? Trouverais-je en moins de 140 caractères le SOS qui interpellera? Est-ce que chacun de mes mots sera assez frappant pour générer la performance… assez de clics pour faire le buzz? Aurais-je assez de caractère pour capter mon auditoire?

 Aujourd’hui je comprends que le message n’était pas dans la diffusion ni dans le twitt, mais dans la sincérité, dans l’écoute et dans le partage de l’information. Parce qu’aujourd’hui qu’il ne me reste que la mémoire et le souvenir, bien obligé de constater qu’il y a peu de followers pour m’aider à vivre, à survivre. Je vais donc tâcher d’ajouter quelque peu de caractères pour vous partager mes souvenirs et ainsi entretenir notre mémoire.

 Voilà un endroit parfait pour se ressourcer : le Tarn-et-Garonne, un département de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Il tire son nom surtout du fleuve qui le borde : la Garonne et de son affluent : le Tarn.

 Se promener dans ces lieux au milieu de ses grandes villes :Montauban (sa préfecture), Castelsarrasin (sous-préfecture) et Moissac (troisième plus grande ville du département) c’est apprendre à comprendre le Sud-Ouest à travers son histoire, sa culture et sa gastronomie. Certes ce département est l’un des plus petits de France, mais il est celui qui offre aussi l’une des plus grandes diversités dans ses paysages et ses reliefs. Sa position géographique et ses importants transports réalisés entre le monde ferroviaire et l’aéroport Toulouse-Blagnac font de cette région une plate-forme économique importante et prospère de l’hexagone. Citons simplement : le chasselas et la cerise de Moissac, des fruits qui font non seulement, la fierté de la région, mais qui occupent presque 40% de la surface consacrée à la culture du fruit. D’ailleurs en France on accorde à cette région d’être la «Capitale du fruit». Toute cette diversité s’applique aussi à l’économie du Tarn-et-Garonne qui attire grand nombre d’entreprises dans les domaines aéronautique, logistique, commerce et service. Voilà beaucoup de caractère pour cette région qui aspire à partager son histoire.

 Commençons notre ballade à Buzet. Parmi les quelques appellations que l’on retrouve dans le Tarn-et-Garonne, c’est sans doute l’une des plus typiques, riche de son terroir et marquée de son caractère.

Au Château de Padère et au Domaine de Lhiot, vous serez charmés par cette proposition des Vignerons du Buzet qui vous offrira de découvrir à travers deux circuits aménagés, les sols, le travail de la vigne et des dégustations des vins, le plus couru de Buzet.

 Un peu plus loin, à Agen (capitale du pruneau) allez rencontrer Vincent qui a créé un bar à vin avec spécialité tapas. Vous le trouverez sur le marché public d’Agen. Ainsi que dans d’autres régions, en Charente-Maritime (Royan) et dans le Lot-et-Garonne (Nérac). Aux abords de son kiosque, on vit un moment convivial où l’on prend le temps d’échanger en dégustant : charcuteries, fromages et autres spécialités régionales accompagnées d’une carte des vins très riche (plus de 150 produits).

 Prolongez vos découvertes du Tarn-et-Garonne jusqu’à «Dans le Noir de Donzac». Là les Vignerons du Brulhois vous partageront les secrets de leurs vins à travers divers évènements : Le Printemps du Brulhois où la Coop locale vous propose une dégustation dans le noir. Les vignerons du Brulhois partenaires de l’association Agenaise de malvoyants «voir ensemble» font déguster à l’aveugle cinq vins locaux accompagnés de viandes et fruits. La particularité de cet évènement c’est qu’on aura placé le lieu de la dégustation complètement dans le noir. Ensuite un peu plus tard en saison, rendez-vous aux Soirées Gourmandes de Donzac et Goulens marquées par un évènement rassembleur et partageur : «le Trail de la Saint-Valentin». Plusieurs circuits que l’on fait en courant ou en marchant autour d’un seul but : faire le lien entre les départements du Tarn-et-Garonne et du Lot et Garonne. Pour sceller les amitiés, on remet à chaque participant une bouteille de Grain d’Amour (rosé mondialement connu). Voilà un évènement de caractère qui marque son appartenance au patrimoine.

 Votre voyage vous amènera à Astaffort, village de l’illustre Francis Cabrel. Afin de profiter du charme des collines et du vignoble Brulhois, je vous invite à prendre place dans la 2cv de Nicolas, ce passionné de vieilles voitures, de vin et propriétaire de l’Auberge du Bulhois. Marie-Dominique et Nicolas vous feront découvrir leur auberge classée Maitre Restaurateur et Logis Bacchus. Les aubergistes vous proposent cuisine avec produits locaux et une carte des vins riche, complexe et typique, six chambres à votre service et des soirées dégustation pour vous divertir. À Astaffort, il n’y a pas que la musique qui nous imprègne, mais aussi le terroir.,

 Place, maintenant, à un endroit marquant du Tarn-et-Garonne. À Mézin vous découvrirez un musée dédié à l’histoire du bouchon de liège, créé en 1983 et nommé Musée de France en 2006. Le Musé de Mézin relate non seulement son histoire depuis sa création au XVIIIe siècle jusqu’à votre visite, mais aussi toutes ses avancées techniques. À Mézin le Musée c’est une histoire de caractère et de famille. En 1906 il y avait 2700 habitants au village et 1500 de ces âmes travaillaient pour de grands bouchonniers. Chaque semaine avec foi et conviction, les habitants du village de Mézin fabriquaient 5 millions de bouchons. En parcourant le Musée, vous serez attirés par ses vieux outils, ses photos et ses témoignages d’époque qui rendent chaque mézinais et mézinaise , fier et fidèle à leur histoire et à leur âme : le bouchon de Mézin.

 S’il vous manque encore quelques bonnes adresses pour enrichir votre ballade dans le Tarn-et-Garonne

– Pour déguster, rendez-vous au «Fest’ABuzet» en collaboration avec l’office du tourisme du Val d’Albret, le festival vous offre : ballade dans les vignes et initiation à la dégustation, jeux pour enfants (fabrication de bouchons et jeux anciens régionaux) et repas sur place de produits régionaux.

 – Pour bien manger, rendez-vous à Sérignac-sur-Garonne chez «le Prince Noir». Vieux manoir du XVIIe siècle où on a créé un restaurant labellisé «Maitre Restaurateur». Au menu : produits locaux et carte des vins surprenante. Plus de 70 vins provenant en grande partie du Sud-Ouest. Le manoir offre des chambres classées à des prix abordables. Par cette piscine pour compléter.

 – Pour bien vous reposer, à Nérac rendez-vous au «Au Gîte Le Micouleau» un endroit familial avec une vue imprenable sur la campagne d’Albret. Pierre et Maryse, les propriétaires viticulteurs de Buzet vous partageront les charmes de leur typique maison de pierres. Pour vous, 4 chambres, piscine et dégustations de leurs vins pour vous ravir.

 Voilà, certes j’ai dépassé les 140 caractères… et ce ne sera donc pas le prochain TWITT de l’été, mais si vous avez lu jusqu’ici, vous aurez découvert qu’au-delà des caractères se cachait toutes les particularités de ce département du Sud-Ouest : Le Tarn et Garonne.